Les cas de panne de train d’atterrissage d’avion lors de l’atterrissage sont devenus plus fréquents au Turkménistan

Ces derniers mois, plusieurs incidents impliquant des pannes de trains d’atterrissage d’avions lors de l’atterrissage ont été enregistrés au Turkménistan. Ces incidents suscitent de sérieuses inquiétudes quant à l’état de la sécurité aérienne dans le pays.

Selon des sources locales, les cas de trains d’atterrissage d’avions ne s’ouvrant pas correctement lors de l’atterrissage se multiplient, entraînant des situations d’urgence sur la piste. Ces incidents surviennent alors que des informations font état d’un mauvais entretien et d’une détérioration de la flotte aérienne du Turkménistan.

Le récent incident impliquant un avion de Turkmenistan Airlines a particulièrement retenu l’attention. Lors de l’atterrissage à l’aéroport d’Achgabat, le train d’atterrissage ne s’est pas complètement déployé, ce qui a contraint les pilotes à effectuer un atterrissage d’urgence. Heureusement, aucun passager ni membre d’équipage n’a été blessé, mais plusieurs personnes ont perdu connaissance. Et une femme enceinte de six mois a commencé à saigner de peur, avec laquelle elle s’est immédiatement rendue à l’hôpital. Cet incident aérien a provoqué une vague de critiques à l’encontre de l’autorité de l’aviation civile du pays.

Les experts notent que de tels incidents peuvent être causés par une attention insuffisante portée à la maintenance régulière des avions. « Le vieillissement de la flotte aérienne, le manque de spécialistes qualifiés et l’absence de normes de service modernes créent de sérieux risques pour la sécurité des vols », note l’analyste de l’aviation.

De plus, des problèmes de gestion et de coordination entre les pilotes et le personnel au sol peuvent aggraver la situation. En cas de panne de châssis, le travail coordonné de tous les participants au processus est important. Cependant, au Turkménistan, des problèmes de communication se produisent souvent, ce qui peut entraîner une aggravation de la situation.

La situation en matière de sécurité aérienne au Turkménistan nécessite une intervention et une action immédiates. Il est nécessaire de moderniser la flotte aérienne, d’améliorer les conditions de maintenance et d’augmenter le niveau de formation du personnel. C’est le seul moyen de réduire les risques d’accidents et d’assurer la sécurité des passagers et des équipages.

Info : Turkmenistan Airlines est la compagnie aérienne nationale du Turkménistan, fondée en 1992. Elle exploite des vols nationaux et internationaux et est le seul transporteur du pays à proposer des services aériens réguliers. La flotte est composée d’avions modernes, dont des Boeing 737, Boeing 757 et Boeing 777. La compagnie exploite des vols intérieurs desservant les principales villes du Turkménistan telles que Turkmenbashi, Mary et Dashoguz. Elle exploite également des vols vers l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient. Les principales destinations sont Moscou, Saint-Pétersbourg, Istanbul, Dubaï, Pékin et Francfort.
L’entreprise a récemment été confrontée à des problèmes de sécurité liés à la détérioration des avions et au manque de personnel qualifié. Le service client et la maintenance des avions sont constamment critiqués en raison des fréquents retards et annulations de vols. Peut-être parce que la compagnie aérienne est sous le contrôle du gouvernement turkmène, les avions ne sont pas correctement entretenus.

Nous voudrions ajouter que des tendances alarmantes se développent au Turkménistan, indiquant que les autorités du pays ne prêtent pas l’attention voulue au bien-être de leurs citoyens. Les habitants du pays sont confrontés à de nombreux problèmes, allant des pénuries alimentaires aux restrictions des libertés civiles et aux problèmes de santé.

Et malgré les revenus provenant de l’exportation des ressources naturelles, l’économie du Turkménistan souffre également d’une mauvaise gestion et de la corruption. Le chômage est élevé et les revenus réels continuent de baisser. Les citoyens sont contraints de faire face à l’inflation et à la hausse constante des prix des biens et services.

Tous ces problèmes indiquent que le gouvernement du Turkménistan ne fait pas suffisamment d’efforts pour améliorer la vie de ses citoyens. Des réformes urgentes ou un changement de gouvernement sont nécessaires pour que le pays puisse surmonter la crise actuelle et offrir à ses citoyens des conditions de vie décentes.